Le roi s'amuse Le roi s'amuse Le roi s'amuse

Le roi s'amuse

La cour. Des courtisans. Une foule.
Différents espaces coexistent durant un même acte.
Un hors-champ important, nécéssaire, qui participe à l’intrigue.
Un dispositif bifrontal où les spectateurs sont installés de part et d’autre d’un espace scénique plus long que large.
Moi spectateur et mon alter ego en face sommes intégrés au dispositif scénique, participons à la représentation. Serions-nous la cour ? Serions-nous la foule ?
Les protagonistes évoluent devant nous et entre nous, disparaissent derrière nous, nous tournent autour. Différents espaces coexistent face à moi, à ma droite, à ma gauche, derrière moi.
Pas de décors mais un espace propice aux situations, avec quelques tables et bancs comme appuis pour les comédiens, et où quelques accessoires donnent aux spectateurs des indications de temps, de lieu et d’action.


texte Victor Hugo
mise en scène Guillaume Ravoire
avec Jean Barney, Marine Berlanger, Eric Boucher, Adeline Chagneau, Karl Eberhard, Stéphane Facco, Thomas Gendronneau, Jules Guy, David Joigaux, Elsa Rozenknop, Daniel San Pedro, Marc Ségala
musique David Joigaux
scénographie Grégoire Faucheux
lumière Romain Mazaleyras
costumes Adeline Chagneau
production Gracioso crépuscule, Paris
création 1 juillet 2021, Festival de Malaz, Seynod
photographies Fanchon Bilbille